Articles par étiquette: Communiqué

Transport : Communiqué du 10 février 2017

Congés de Fin d’Activité (CFA) ça avance enfin !

Le Congé de Fin d’Activité va pouvoir poursuivre son activité.

La CFDT, la CFTC et la CFE-CGC ont reçu ce vendredi 10 février un courrier adressé aux partenaires sociaux du Transport suite à leur lettre ouverte du 18 janvier, dans lequel l’Etat prend les 3 engagements qu’ils avaient demandé pour que les négociations sur l’avenir du dispositif puissent s’ouvrir :

  1. Engagement de l’Etat d’un maintien sur la durée de sa participation au régime,
  2. Engagement de l’Etat que les CFA ne seront pas taxés à 50% au titre de la taxe sur les préretraites,
  3. Nomination d’un référent de l’Etat, en la personne de Patrick LABIA, fin connaisseur du dossier.

Nous serons désormais vigilants à la tenue de ces engagements afin de trouver une solution rapide permettant de pérenniser ce dispositif.
Il n’y a donc plus aucune raison de brandir la menace permanente d’une dénonciation d’un acquis social.

Les conditions étant remplies, des discussions sur l’évolution des régimes vont pouvoir s’ouvrir.

Télécharger le communiqué de presse ICI

INÉGALITÉS SALARIALES : NI HABITUDE, NI FATALITÉ

Aujourd’hui, 7 novembre à 16h34, les Françaises sont appelées à dénoncer les inégalités salariales. La CFTC soutient et accompagne cette opération symbolique. Au-delà de cette journée, l’égalité professionnelle est un enjeu prioritaire pour notre organisation syndicale. Au quotidien, ses militants signent des accords pour favoriser l’égalité salariale.
 
 Souvenons-nous : en 1936, lors des négociations sur les premières conventions collectives, les arguments patronaux pour justifier un salaire féminin inférieur se basent sur le fait que « les femmes mangent moins que les hommes » et « raccommodent elles-mêmes leurs vêtements ». Ces arguments n’ont plus cours aujourd’hui, mais d’autres sont silencieusement à l’œuvre. Les femmes seraient moins disponibles, moins endurantes, moins douées pour la négociation et le management, moins dépendantes d’un salaire pour subvenir à leurs besoins, etc. A ces schémas conscients ou inconscients, s’ajoute une réalité : les femmes travaillent plus souvent que les hommes à temps partiel, que celui-ci soit choisi ou imposé.
 
Ainsi, en 2016, les écarts de salaire « inexpliqués » entre sexe sont toujours de 12%.
  
Les discriminations envers les femmes sont un énorme gâchis économique mais aussi social. Ce gâchis économique vient d’être mesuré et les résultats sont édifiants. D’après les calculs de France Stratégie, en supprimant ces inégalités, on obtiendrait une hausse du PIB de près de 7% … soit des gains économiques d’environ 150 milliards d’euros par an ! Lire la suite … INÉGALITÉS SALARIALES : NI HABITUDE, NI FATALITÉ