Articles par étiquette: CFTC

Liquidations des Services Publics ? Mobilisation Fonctions Publiques

 

On ne peut ignorer la volonté du gouvernement de réformer le statut de la fonction publique. Nous sommes tous, dans nos établissements, concernés par cette réforme de par notre statut d’agent de la Fonction Publique Hospitalière mais au-delà de ça par le fait d’être usager ou bénéficiaire des services des 3 Fonctions Publiques (Hospitalière, État et Territoriale). 

Les services publics sont les nôtres !
Les services publics sont les vôtres !

Inadmissible: réforme sans véritable dialogue social, remise en cause du système paritaire, précarisation de l’emploi et surtout mise en danger de l’indépendance de la fonction publique.

Le Syndicat CFTC Santé Sociaux de la Moselle se positionne contre cette réforme et appelle à la plus large mobilisation pour le mouvement intersyndical  du 22 mars. La CFTC, partie prenante et signataire de cette intersyndicale (CFTC / CFE-CGC / CGT / FAFP / FO / FSU / Solidaires) sera là pour défendre nos droits, ceux de nos collègues, ceux de nos familles, de nos enfants !

Cela ne concerne pas que les agents de la fonction publique
mais nos droits à tous tant les dérives seront possibles !

La réforme annoncée n’est que l’arbre qui cache la forêt ! Aucune réponse aux manques de moyens, humains ou matériels, et on veut nous faire croire que c’est la faute du statut !

Parce que la Fonction publique est garante de l’intérêt général au service de la cohésion sociale, parce que les moyens existent pour mettre en œuvre des orientations de progrès social pour tous, mobilisons-nous :

Jeudi 22 Mars 2018
Départ 14H00 à Metz -Place de la Gare

Pièce(s)-Jointe(s) :
Nos Contacts :

Laurence PERRIN – Tél. : 03.87.55.36.52 – @ : l.perrin@chr-Metz-thionville.fr

Frédéric FISCHBACH – Tél. : 06.62.06.63.45 – @ : f.fischbach@cftc57.fr

15 Mars 2018 : #DignitéPersonnesAgees

ARRÊTONS LE MÉPRIS DES PROFESSIONNELS ET DES RÉSIDENTS ! Communiqué de Presse : Maison de Retraite Sainte Madeleine

Thionville, le 15 Mars 2018

En cette journée de mobilisation nationale du 15 Mars 2018, la section Syndicale CFTC de la Fondation Lenternier a décidé de se réunir pour dénoncer le mépris des professionnels et des résidents de notre EHPAD !

Une partie de la Section Syndicale CFTC et quelques anciens salariés de la Fondation se sont rassemblés devant la Maison de Retraite Sainte Madeleine de Thionville situé Route de Guentrange. Lire la suite … ARRÊTONS LE MÉPRIS DES PROFESSIONNELS ET DES RÉSIDENTS ! Communiqué de Presse : Maison de Retraite Sainte Madeleine

Nos Contacts :

Frédéric FISCHBACH – Tél. : 06.62.06.63.45 – @ : f.fischbach@cftc57.fr
Martine BODO – Tél. : 06.75.46.65.26

Maison de retraite Sainte-Madeleine à Thionville : « Ça pleure dans les chambres le soir » Article du Républicain Lorrain du 23 Février 2018

La maison de retraite Sainte-Madeleine à Thionville subit elle aussi un manque cruel de personnels. Mais certains soignants dénoncent également la pression de leur direction, une organisation despotique et des conditions de vie indignes pour les résidants.

La voix est serrée. Et les mots sont durs. Infirmières et aides-soignantes de la maison de retraite Sainte-Madeleine à Thionville souffrent. Elles dénoncent des conditions de travail infectes. «  Ce sont les résidants qui en subissent les conséquences  », déplorent-elles..

Le malaise est général, partagé dans la majorité des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Les manifestations initiées à travers la France, et en Moselle nord, fin janvier l’ont prouvé.

Mais dans les couloirs de Sainte-Madeleine, la colère ne repose pas uniquement sur le manque de moyens et de personnels. Les salariées rencontrées pointent également la responsabilité de la direction. «  On n’en peut plus !  » Elles évoquent des problèmes de planning, une répartition des soins inappropriée, «  une organisation despotique  », des humiliations, des insultes aussi. Elles se sentent contrôlées, dénigrées, dévalorisées. «  La directrice monte les équipes de soignants les unes contre les autres  », témoigne anonymement un petit groupe d’employées. «  Elle préconise les toilettes sur les soins. Résultat : des vers sont apparus sur une plaie l’été dernier  », garantit un représentant syndical CFTC. La photo qu’il montre n’est ni datée, ni localisée. Elle n’a donc pas de valeur devant les autorités sanitaires.

Les salariées parlent d’intimidation à leur égard et envers les familles des personnes âgées. «  Les proches se taisent car ils ont peur de ne pas trouver de place ailleurs . Il y a même des médecins traitants extérieurs qui ne veulent plus venir.  »

« Ce n’est pas aux résidants de subir ça »

« Les résidants sont mis en danger », s’inquiètent le noyau de protestataires. Les conditions de vie et de traitement des résidants aggravent le mal-être de ces professionnels. «  Il n’y a pas de rythme, pas d’harmonie de vie. Ça chigne, ça pleure dans les chambres le soir. En attendant que l’on puisse s’occuper d’eux, les résidants s’endorment parfois dans des positions indignes. Le dernier est couché à 23 h dans le meilleur des cas.  » Sans parler de la lenteur des changes. Les larmes montent aux yeux des femmes qui prononcent ces détails.

Malgré toutes ces accusations, les salariées interrogées refusent de quitter leur poste. «  On pense aux résidants. Ce n’est pas à eux de subir ça. Ils sont déjà paumés à cause du turnover dans le personnel, des arrêts maladie, des démissions à répétition. C’est de la maltraitance. Mais les résidants payent pour être là.  »

Frédérique THISSE

* Contactée, l’Agence régionale de santé de Lorraine n’a pas souhaité s’exprimer sur les éventuels signalements dont elle aurait fait l’objet.

Pièce(s)-Jointe(s) :

L’offre de Formation Syndicale Mise à jour au 21 Février 2018

La Formation  Syndicale CFTC

pdf Planning de formation UD CFTC de Moselle – 2018

Dès ses origines la CFTC a eu pour préoccupation majeure la formation des salariés en son sein ou à travers la création de cercles, fondations… diffusant des savoirs généraux ou professionnels en particulier par des cours du soir.

Le Congé de Formation Economique Sociale et Syndicale (CFESS)

Un droit, le Congé de Formation Economique Sociale et Syndicale permet aux salariés de participer à des actions de formation organisées par des organismes « agréés » tel-que l’Institut Syndical de Formation de la CFTC (ISF CFTC).

Vous pouvez bénéficier de journées de formation syndicale dans la limite de 12 à 18 jours par année civile sur simple demande écrite à votre l’employeur, au moins 30 Jours avant la date de début du congé de formation.

Les stages proposés portent sur l’action syndicale, sur l’économie, le droit, la prévention des AT/MP, la communication, etc.

Un atout de développement et de crédibilité

L’Union départementale des syndicats CFTC de la Moselle, en collaboration avec l’union régionale CFTC de Lorraine, déploie d’importants moyens dans la formation des représentants du personnel, mais également de ses Adhérents.

La CFTC propose de nombreuses formations au courant de l’année animée par des formateurs bénévoles spécialisés au service de nos adhérents.

Nos engagements

Considérant la formation comme un élément fondamental de sa crédibilité et de son développement, l’UD CFTC 57 forme tous ses Militants qui la représentent au sein des Entreprises et Administrations.

Pour permettre d’acquérir les connaissances nécessaires à la défense des intérêts des salariés voici notre plan de formation annuel. En ce qui concerne cette année les thèmes abordés sont aussi vaste que varié est proposé dans les domaines :

  • juridique,
  • économique,
  • santé au travail,
  • syndical,
  • conseiller du salarié,
  • conseiller prud’homal
  • communication écrite et orale …

 au Format PDFpdf (21 Février 2018)

Pièce(s)-Jointe(s) :
Ce qu'en pense la CFTC :
La Formation syndicale, un outils essentiel

Dans le contexte actuel, où la recherche de gains de productivité et de rendement sont placés au premier plan, où l’évolution des outils et méthodes de travail est omniprésente où l’exigence de réactivité et d’efficacité génèrent son lot de stress et de détérioration des conditions de travail, il est essentiel que nos militants puissent trouver et être préparés au mieux afin de favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

La formation contribue activement à une meilleure réactivité en milieu professionnel, par la bonne maîtrise de l’environnement professionnel, tout comme elle contribue à l’épanouissement personnel.

En effet, un salarié bien formé dispose des connaissances et compétences nécessaires pour tenir sa fonction de manière optimale. Mais, au-delà de cette capitalisation, il acquiert l’assurance nécessaire et renforce la confiance en soi.

Ainsi, la formation nous apparaît comme un trait d’union entre les deux temps de vie, les bienfaits qui en résultent bénéficient au salarié, tout comme au citoyen que nous sommes.