Radio Mélodie : Fraude au salon d’esthétique à Forbach

Reportage Radio Mélodie du 27 Février 2017

« on s’est fait berné… notre vie a basculé »

L’affaire a fait grand bruit la semaine dernière sur Forbach. Deux dirigeants d’un salon d’esthétique ont été placés sous contrôle judiciaire et mis en examen pour travail dissimulé en bande organisée. Depuis 2012, une vingtaine de salariés n’ont pas été déclarés. Leur employeur leur a fait signer des contrats fictifs à leur insu, via divers noms d’entreprises. Aujourd’hui, l’Urssaf a évalué la fraude à 800 000 euros. Un montant qui ne cesse d’augmenter puisqu’à ce jour, des salariés ne sont toujours pas déclarés. Aujourd’hui une information judiciaire a été ouverte au parquet de Sarreguemines.

L’alerte est lancée en 2012

L’affaire a éclaté il y a un peu plus d’une semaine maintenant mais en réalité tout a débuté en 2012. Des salariés ont contacté Pascal Dalhem, Président de l’union départementale CFTC, pour lui signaler des suspicions de fraudes au sein de l’entreprise. 

En fouillant un peu plus, Pascal Dahlem se rend compte que la situation est beaucoup plus compliquée que ce qu’il imaginait.

« On s’est rendu compte de la supercherie après coup »

Patrick Beck est un ancien salarié du salon d’esthétique soupçonné de fraudes. Il n’a pas vu les magouilles tout de suite, tout comme ses autres collègues d’ailleurs. Tout lui semblait normal sur les papiers.

A partir de là, Patrick se pose des questions. Il s’est renseigné de son côté, puis a démissionné.

Patrick a démissionné avant de se faire licencier, comme d’autres de ses collègues. Aujourd’hui, lui et 7 autres victimes de la société sont représentés par Maître Giannetti, avocate au barreau de Sarreguemines. Après plusieurs tentatives de plaintes refoulées, une plainte pénale a finalement été déposée en 2014. La situation met du temps à se débloquer, mais c’est surtout en raison du dossier complexe de cette affaire.

Des impacts sur la vie privée

Ces fraudes dont est accusé le salon d’esthétique a eu des impacts très importants sur la vie de famille de certains salariés. Certains ont tenté de se suicider, d’autres ont dû vendre leur maison…

Aujourd’hui, Maître Giannetti se réjouit que cette affaire soit présentée devant un juge d’instruction, et que les faits soient qualifiés en travail dissimulé en bande organisée.

Après de nombreuses tentatives qui se sont révélées infructueuses tout au long de la journée, nous avons réussi à joindre le salon en fin de journée. Le responsable n’était pas disponible à ce moment-là.

Julie CHAPUT

Une réflexion sur “Radio Mélodie : Fraude au salon d’esthétique à Forbach

  1. Qu’est ce que le travail dissimulé ?

    Le délit de travail dissimulé recouvre spécifiquement deux situations de fraude :
    • la dissimulation totale ou partielle d’activité,
    • la dissimulation totale ou partielle d’emploi salarié.

    De manière plus générale :
    • toutes les formes de publicité tendant à favoriser, en connaissance de cause, le travail dissimulé ;
    • et le fait de recourir sciemment, directement ou par personne interposée, aux services d’une personne qui exerce un travail dissimulé ;
    peuvent également donner lieu à des poursuites et à des condamnations dans le cadre du travail dissimulé.