Communiqué Confédéral – Crise du lait

31 Août 2016 – Flashcom

La CFTC appelle à une juste rémunération du travail des producteurs et des salariés

Alors que les négociations entre les producteurs et Lactalis semblent s’orienter vers une sortie de crise avec la conclusion d’un accord mardi ; la CFTC, premier syndicat du groupe laitier, appelle à une réflexion et une action globale autour de la question de la juste rémunération du travail.

La CFTC estime que la mobilisation des producteurs soulève un problème fondamental sur lequel il est impératif de trouver des solutions pour ne pas mettre à mal l’équilibre social et économique du pays : la rémunération du travail à sa juste valeur.

Un juste prix doit être payé aux producteurs, aux salariés des producteurs, aux salariés des distributeurs et tout au long de la chaîne. Ce juste prix doit également s’appliquer aux consommateurs. La valeur travail ne peut pas être mise en avant si ce dernier n’est pas rémunéré de façon normale c’est-à-dire à sa juste valeur ! La CFTC rappelle que le travail doit permettre à chacun de vivre dignement. 

Si le conflit a touché cette semaine les producteurs de lait, la problématique de la juste rémunération concerne aussi les secteurs de la viande, des fruits et légumes, etc.
Cette crise soulève également la question des marges. Si le prix moyen d’un litre de lait payé au producteur s’établit entre 25 et 30 centimes mais que les consommateurs le paient environ 1 euro, qui profite des marges ?

Pour, la CFTC il ne faut pas attendre une nouvelle crise ou de nouveaux drames humains pour mener une réflexion globale et prendre rapidement les décisions qui s’imposent. Chaque travailleur doit pouvoir vivre du fruit de son labeur, quel que soit le secteur.