Commerçants indépendants dans les centres commerciaux

 « Le pot de terre contre le pot de fer »
J. Thouvenel – CFTC

17 commerçants du centre commercial Grand Var (près de Toulon) doivent payer des amendes qui dépassent les 100 000 euros car ils sont restés fermés le 14 Juillet. Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC, dénonce sur France Info ce lundi la politique des grands centres commerciaux gérés « par des financiers ».

Joseph Thouvenel explique que les commerçants indépendants n’ont pas le choix et que les règlements dans les centres commerciaux les « obligent à travailler en soirée, le dimanche et les jours fériés ». Il résume les positions en évoquant la fable du « pot de terre contre le pot de fer » de Jean de La Fontaine.

Pour le vice-président de la CFTC, aussi bien les employés que les patrons ont « besoin d’une vie sociale » et de « temps pour la vie de famille, la vie associative, la vie spirituelle, pour vivre en fait ». 

« Il y a un vrai choix de société à faire » affirme Joseph Thouvenel, soit pour avoir tout ouvert tout le temps, soit pour préserver des temps pour la vie ». « C’est aux politiques de trancher », estime le vice-président de la CFTC.

Joseph Thouvenel a expliqué qu’avec la CFTC ils avaient demandé « au ministre de l’Économie de permettre aux commerçants indépendants de ne pas ouvrir le dimanche, le soir et les jours fériés s’ils ne le veulent pas ». 

Reportage Marion L’HOUR

Intervention de Joseph Thouvenel

Lundi 15 Août 2016 par Rédaction de France Info
http://www.franceinfo.fr

2 réflexions sur “Commerçants indépendants dans les centres commerciaux

  1. Le syndicat CFTC a décidé d’écrire au ministre de l’économie, Emmanuel Macron, pour demander un projet de loi « interdisant aux gestionnaires des centres commerciaux d’imposer aux commerçants indépendants l’ouverture en soirée, le dimanche ou les jours fériés ».

  2. OUVERTURE OBLIGATOIRE DANS LES CENTRES COMMERCIAUX – 10 août 2016

    Lettre au ministre de l’Economie

    La CFTC a écrit au ministre de l’Economie pour lui demander « de se mettre en marche au plus vite pour déposer un projet de loi visant à interdire aux gestionnaires des centres commerciaux la possibilité d’imposer aux commerçants indépendants l’ouverture en soirée, le dimanche ou les jours fériés ».

    Monsieur le Ministre,

    Un commerçant du centre commercial Grand Var ayant respecté la fête nationale en n’ouvrant pas le 14 juillet, vient d’écoper d’une amende délirante de 186 624 €.

    La CFTC a à plusieurs reprises attiré l’attention de la représentation nationale comme de vos services sur ce type de clauses que les centres commerciaux imposent aux commerçants indépendants.

    Il est urgent Monsieur le Ministre, que ces obligations- ouvertures obligatoires le soir, le dimanche ou les jours fériés – soient interdites par le législateur.

    Où est la liberté du chef d’entreprise quand il est obligé d’ouvrir contre son gré ?

    Quel sens a le « volontariat » du salarié quand le règlement intérieur des centres commerciaux impose l’ouverture des commerces ?

    Ce cas, parmi tant d’autres, est d’autant plus symbolique qu’il concerne la fête nationale, qui sauf erreur, est d’abord l’expression de la reconnaissance de la Nation vis-à-vis de ceux qui se sont sacrifiés pour que nous puissions vivre librement et non la fête du chiffre d’affaires des groupes financiers.

    Monsieur le Ministre, nous vous demandons d’intervenir directement et de façon urgente dans ce dossier afin d’éviter que les salariés du restaurant le Phénix du centre commercial Grand Var ne soient réduits au chômage en raison du possible dépôt de bilan de leur employeur.

    Monsieur le Ministre, vous avez publiquement fait part de votre amour de la liberté, notamment celle d’entreprendre.

    C’est cette liberté du chef d’entreprise indépendant, que nous vous demandons de protéger face aux groupes financiers.

    En marche vers l’interdiction des clauses d’ouvertures obligatoires au sein des centres commerciaux, voilà ce que la CFTC vous demande.

    En restant à votre entière disposition et à celle de vos services pour finaliser un projet de loi préservant la liberté de choix des commerçants indépendants,

    Veuillez agréer Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments les plus respectueux.

    Joseph THOUVENEL
    Vice-président CFTC

    http://www.cftc.fr/ewb_pages/a/actualite-16959.php