Forum du Militant 25 Mai 2018 à Carling

Le Président, moi-même ainsi que l’ensemble de l’équipe de l’Union Départementale CFTC de la Moselle souhaitons remercier chaleureusement nos adhérents pour leur participation au Forum du militant CFTC sur le « Comité Social et Economique (CSE) » qui s’est tenue le 25 Mai 2018 au Centre Socio-Culturel de Carling.

Nous tenons à les remercier pour cette belle journée d’échanges et de partages. Nous avons été heureux de pouvoir aller à la rencontre des militants mosellans et espérons que l’événement était à la hauteur de leurs attentes.

Nous remercions aussi l’ensemble de nos partenaires pour leur présence à ce Forum et la tenue des stands afin de répondre à vos questions. 

Merci, également à SECAFI et au Cabinet d’Avocats ATLANTES pour la présence Evelyn BLEDNIAK qui, nous l’espérons, a pu répondre à vos intérogations sur cette réforme dans la représentation des salariés. Nous retiendrons ses précieux conseils.

Merci, également à la Mairie et à l’Association des Personnes Âgées de Carling qui ont mis à notre disposition cette belle salle.

Nous adressons enfin nos remerciements aux militants qui se sont rendus disponible pour nous et ont fortement participé au bon déroulement de notre Forum.

Nous espérons vous revoir très prochainement pour un nouvel évènement.

Frédéric FISCHBACH

Secrétaire Général

UD CFTC de la Moselle

Ce qu'en pense la CFTC :
La formation syndicale, un atout CFTC !

Considérant la formation comme un élément fondamental de sa crédibilité et de son développement, l’UD CFTC 57 forme tous ses Militants qui la représentent au sein des Entreprises et Administrations afin de leur permettre d’être en adéquation avec les besoins des salariés.

L’avenir des Services Publics nous concerne tous ! Lettre ouverte aux usagers - FAE

Notre Fonction publique est en danger : défendons-la le 22 mai !

Les missions de la Fonction publique – hôpitaux, écoles, préfectures, services des impôts, tribunaux, crèches, EHPAD, …. – font partie du paysage, à tel point qu’il semble aller de soi qu’ils rendent les services qu’on attend d’eux de la meilleure façon possible. Ils emploient aujourd’hui une personne active sur 5. 

Quelles réformes  sont envisagées par le Gouvernement ?

Gouvernement annonce une réforme des services publics en profondeur et la remise en cause du statut des fonctionnaires, avec un objectif budgétaire (120 000 suppressions de postes sur le quinquennat) qui l’emporte sur les objectifs d’amélioration de la qualité des services ainsi que de leur meilleure adéquation aux évolutions et attentes des usagers.

Lorsque les agents publics se mobilisent, de façon historiquement unitaire pour la première fois depuis 10 ans, et manifestent sur l’ensemble du territoire les 10 octobre 2017, 22 mars 2018 et prochainement le 22 mai 2018, c’est pour les services publics et pour l’emploi public, le statut protecteur pour les usagers, le pouvoir d’achat, les conditions de travail …

Il ne s’agit pas uniquement, comme d’aucuns essaient de le faire croire, d’une mobilisation sectorielle et catégorielle de « privilégiés » qui souhaiteraient voir préservés leur statut et leurs « avantages ».

Il s’agit de se mobiliser face aux attaques sans précédent du Gouvernement contre les agents publics (avec un ensemble de mesures négatives en matière de pouvoir d’achat notamment).

Mais, au-delà, il s’agit surtout de défendre les services publics et les valeurs qu’ils incarnent : laïcité, égalité, gratuité, indépendance, solidarité, ainsi que le modèle social public.

Pourquoi est-il important de se mobiliser ?

Certains d’entre vous peuvent se demander pourquoi soutenir un tel mouvement de revendication, pourquoi défendre les services publics, qui, pour certains, fonctionnent de plus en plus mal, pourquoi s’opposer à la transformation publique  souhaitée par le Gouvernement.

Supprimer 120 000 postes, concrètement, c’est baisser les dépenses publiques, certes, mais c’est aussi et surtout voir disparaitre les services publics de proximité, sous-préfectures, préfectures, tribunaux d’instance, hôpitaux, services des impôts …

C’est, en conséquence, devoir se déplacer pour faire des démarches administratives, avec les coûts que cela induit, c’est ne plus avoir accès à un service d’accueil physique remplacé par des bornes informatiques, voire ne plus avoir à faire à des services publics mais à des services gérés par le secteur privé, avec les coûts supplémentaires que cela génère.

Remettre en cause le statut des agents publics, concrètement, c’est remettre en cause le mode de fonctionnement des services publics.

Quelques exemples :

Par exemple, rémunérer des agents publics d’un hôpital au mérite, en fonction des résultats, peut conduire un hôpital à opter pour la prise en charge des pathologies les plus banales, pour lesquelles les résultats sont faciles à obtenir, et délaisser les pathologies les plus lourdes, aux résultats plus incertains et moins immédiats.

Abandonner certaines missions, qui n’apparaitraient pas essentielles, pourrait conduire, par exemple, à confier au secteur privé la gestion des activités culturelles, comme les musées ou les bibliothèques, quitte à ce que leur accès ne soit plus gratuit ou que le montant du droit d’entrée augmente significativement ou encore que toutes les catégories de public n’y aient pas accès. 

Dernier exemple, pourquoi confier la gestion des déclarations d’impôts aux agents de la poste, qui feront payer cette opération 50 euros, alors que ce service est aujourd’hui assuré gratuitement par les agents des finances publiques ? 

Empêchons la dégradation des Services Publics !

Le projet du Gouvernement va conduire, en l’état actuel des choses, non seulement à la dégradation significative des conditions de travail des agents publics mais également à la dégradation, voire à la disparition, du service public rendu aux usagers.

Ces réformes là, nous n’en vouons pas !

Il nous paraît indispensable que le gouvernement entende les réels besoins des citoyennes et citoyens qui réclament plus de proximité et plus de relations humaines.

Les réformes conduites par le Gouvernement sont à l’opposé de ces principes.

Une réforme d’ampleur pour améliorer le rôle et la place de la fonction publique ne peut pas se faire sans les agents publics et sans les usagers des services publics, elle ne peut qu’échouer si elle se fait contre les agents publics et contre les usagers.

C’est pourquoi nous appelons tous les usagers des services publics, sur l’ensemble du territoire, à se mobiliser aux côtés des agents publics, pour défendre les services publics.

Nous sommes tous concernés par la transformation de la fonction publique et des services publics.

La Fonction publique permet d’assurer l’intérêt général et contribue à la cohésion sociale et territoriale.

Elle participe d’un projet de société solidaire tourné vers l’avenir, garantissant le vivre ensemble.

NOS – VOS – SERVICES PUBLICS SONT EN DANGER.

MOBILISONS-NOUS TOUTES ET TOUS, ENSEMBLE
LE 22 MAI PROCHAIN  !

14H00 devant la GARE de METZ

EHPAD : 500 manifestants sous les fenêtres du conseil départemental de Moselle France Bleu Lorraine Nord - 30 Janvier 2018

Les personnels soignants des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de Moselle étaient en grève ce mardi. Une grève nationale pour dénoncer le manque de financement, le manque de moyens et des conditions de travail qui se dégradent.

L’appel à manifester a été entendu en Moselle, 500 personnes se sont rassemblées sous les fenêtres de la préfecture et du conseil départemental de Moselle à Metz. Le personnel soignant dénonce le manque d’effectif, le manque de moyens et des conditions de travail qui se dégradent d’année en année. Ils dénoncent une situation qui ne permet plus de prendre en charge les personnes âgées de façon digne.  Lire la suite … EHPAD : 500 manifestants sous les fenêtres du conseil départemental de Moselle France Bleu Lorraine Nord – 30 Janvier 2018

Les représentants de l’Union Départementale 2017-2021

L’Union Départementale CFTC de la Moselle s’est réuni en Congrès ce vendredi 10 Novembre 2017. Il a réuni plus de 200 représentants des syndicats CFTC départementaux et des sections de syndicats CFTC nationaux et régionaux de son champ géographique de l’Union Départementale.

Le Congrès constitue un moment fort de la démocratie interne de notre structure.

Les congressistes ont validé les modifications des statuts de l’UD et ont adopté le rapport d’activité et le rapport financier qui leur ont été présenté.

Ils ont aussi procédé à l’élection de leurs futurs représentants au sein du Conseil de l’Union Départemental.

Le Conseil administre l’Union Départementale en conformité avec les décisions du Congrès. Il se prononce notamment sur le projet de budget et le rapport financier qui lui sont soumis chaque année.

Les nouveaux membres du Conseil de l’Union Départementale sont :

Membres Désignés

Responsables d’Antennes Titulaires Suppléants
Antenne CFTC de Forbach DERVEAUX Patrick HANESSE Karine
Antenne CFTC de Metz CARON Nathalie LECLERC Sylvain
Antenne CFTC de Sarrebourg PAUL Daniel ANSTETT Cinthia
Antenne CFTC de Sarreguemines STAUB Pascal JUILLOT Cynthia
Antenne CFTC de Thionville LONCO Eliane FENARD Catherine

 

Syndicats et Union des Retraités Titulaires Suppléants
CFTC Métaux de la Moselle CARME Philippe USAN Laetitia
CFTC CSFV de la Moselle DIDIOT Serge NISI Antoine
CFTC Santé Sociaux de la Moselle ULRICH Nathalie DINOLFO Dina
CFTC Agents des Collectivités Territoriales de la Moselle LAURANS Thierry GUILBOT Laurent
CFTC Continental SIEBERT Jacques MULLER Philippe
CFTC Bati-Mat-TP de la Moselle KAMINSKI Jean-Charles BLANCHARD Frédéric
CFTC UDIR 57  HERQUE Francis BRETTAR Serge

 

Membres Élus

BRAUN Thierry CULETTO Bernard DAHLEM Pascal
FISCHBACH Frédéric JOBIN Jean-Michel KILLIAN Emmanuel
MEYER Bernadette PFERSCH Daniel SCANGA Jean-Luc
SCHAUFELBERGER Fanny STEIN Brigitte WELTER Patrice

 

Le conseil a procédé à l’élections des nouveaux membres du Bureau.

Le bureau est l’organe exécutif de l’Union Départementale. Il dispose de la délégation de pouvoirs permanente du conseil, dans l’action de la vie générale de l’organisation ainsi que dans les domaines de l’administration intérieure et de la représentation extérieure. Il est chargé au quotidien, d’assurer la vie et le fonctionnement de l’organisation au service des adhérents.

Les membres du bureau sont :

DAHLEM Pascal, Président

LONCO Eliane, Vice-Présidente

CULETTO Bernard, Vice-Président

FISCHBACH Frédéric, Secrétaire Général

BRAUN Thierry, Secrétaire Général Adjoint – Elections Professionnelles

CARON Nathalie, Secrétaire Générale Adjointe – Communication

STEIN Brigitte, Secrétaire Générale Adjointe – Formation

DERVEAUX Patrick, Secrétaire Général Adjoint – Juridique

JOBIN Jean-Michel, Trésorier

SCHAUFELBERGER Fanny, Trésorière Adjointe

Membres du Bureau de l’Union Départementale

Nous les félicitons l’ensemble des nouveaux représentants de l’Union Départementale pour leur élection.

Fonction Publique maltraitée : Citoyens délaissés ! Manifestation : 10 Octobre 2017 à 10H00 - Place de la Gare - Metz

Les projets de la Présidence Macron mettent à mal nos Services Publics et notre modèle de société !

Nous sommes tous concernés !

Les agents publics ne peuvent être réduits à un coût ni à une variable d’ajustement budgétaire. Leur apport à la richesse nationale doit être reconnu, leur investissement au travail doit être valorisé.

Nous exigeons une réelle reconnaissance du travail, des missions et de l’engagement professionnel des agents par une augmentation du pouvoir d’achat, la revalorisation des carrières et des moyens nécessaires aux agents pour exercer leurs missions de services publiques.

Suite à la réunion en intersyndicale de 9 Organisations syndicales (CGT – FO – FSU – CFE/CGC – CFTC – FAFPT – UNSA – CFDT – Solidaire) il a été convenu d’une mobilisation unitaire le  :

Mardi 10 Octobre 2017 – 10H00
Départ : Place de la Gare de METZ

Nous demandons à chacun de se mobiliser afin de défendre notre service public et ses agents.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire,

Pour la CFTC :
Frédéric FISCHBACH – Union Départementale, Tél. : 06.62.06.63.45
Bernard CULETTO – Fonction Publique Territoriale, Tél. : 06.87.66.75.54
Laurence PERRIN – Fonction Publique Hospitalière, Tél. : 03.87.55.36.53.

Pour l’intersyndicale : 
CFDT : Didier JUNKER – 06 70 64 99 67 / CFE-CGC : Daniel TROUILLOT – 03 54 22 84 88
CFTC : Frédéric FISCHBACH – 06 62 06 63 45 / CGT : Sébastien HESSE – 06 30 34 18 09
FA-FPT : Jean-Philippe CHEVELT – 06 28 37 18 81 /FO : Patrick FUSY – 06 86 43 36 49
FSU : Eric ZOLVER : 06 63 90 42 25 / UNSA : Philippe HOELLINGER – 06 30 97 23 80
Solidaires : Patrice LAURRIN – 06 81 19 69 29

Préavis de grève : 

Ce qu'en pense la CFTC :
La CFTC Moselle en appelle au sens des responsabilités de chacun.

Au-delà de ce mouvement la CFTC Moselle, par sens des réalités, prend en considération les mutations profondes qui impactent les services publics. Le seul exemple de la digitalisation de l’administration donne la mesure de la tâche afin de concilier modernisation de la fonction publique, place faite aux agents (conditions de travail, accès à la formation, statut, etc) et service rendu à la population.

Se mettre autour de la table pour aller de l’avant nécessite de démontrer que l’évolution de la fonction publique ne s’effectue pas à l’encontre de ses agents.