BON PLAN VACANCES

Aujourd’hui l’Union Départementale CFTC de la Moselle vous propose de découvrir un bon plan vacances.

Si vous souhaitez voyager avec TGV INOUI, en TER ou INTERCITES sachez que la SNCF vous fait bénéficier de -25% minimum sur l’achat de vos billets de train aller-retour (valable une fois par). Il est également possible d’en faire profiter vos proches vivant sous le même toit et voyageant avec vous.

Si vous êtes :

  • Salarié (résidant en France ou à l’étranger)
  • Agent de la fonction publique
  • Travailleur à domicile, artisan et exploitant agricole (sous certaines conditions)
  • Demandeur d’emploi bénéficiant d’une allocation de chômage
  • Stagiaire de la formation professionnelle
  • Retraité et pré-retraité, titulaire d’une pension par la sécurité sociale (réversion, invalidité, minimum vieillesse)

Alors vous pouvez en bénéficier et également inscrire sur votre billet les personnes suivantes :

  • Personne avec qui vous vivez en couple (mariage, pacs ou concubinage) et également vos enfants de moins de 21 ans
  • Votre mère ou votre père (si vous êtes titulaire du billet en tant que célibataire et que vos parents habitent chez vous)

Toutefois faites attention, vous pouvez bénéficier du billet de congé une seule fois par an en tant que titulaire du billet ou personne accompagnant un autre titulaire du billet.

Et le taux de la réduction ?

La réduction annuelle est de 25% pour un aller-retour d’au moins 200km en tout.

Sachez que la réduction est applicable pour les tarifs suivants :

  • Trains à réservation obligatoire, sur le plein tarif loisir et sur le tarif réglementé
  • Trains à réservation facultative ou sans réservation, sur le tarif normal de 2e classe, hors compléments éventuels quelle que soit la classe empruntée

En revanche, vous pouvez bénéficier d’une réduction de 50% si au moins la moitié du biller est réglée avec des chèques-vacances.

Quelles démarches pour établir les titres de transport ?

Vous devez tout d’abord télécharger et remplir le formulaire de demande.

Si vous êtes salarié, stagiaire de la formation professionnelle ou salarié en cessation anticipée d’activité veuillez cliquer sur ce lien afin de télécharger le formulaire de demande : https://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/billet_conges/Formulaire_BilletCA_SNCF_Salaries.pdf

Si vous êtes travailleur à domicile ou artisan, exploitant agricole, demandeur d’emploi, pensionné, préretraité, retraité, allocataire, orphelin ou veuve de guerre cliquez sur ce lien afin de télécharger le formulaire de demande : https://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/billet_conges/Formulaire_BilletCA_SNCF_NonSalaries.pdf

Une fois le formulaire rempli, n’oubliez pas de joindre tout document permettant de justifier votre droit au bénéfice du billet.

Retrouvez la liste des pièces justificatives en cliquant sur la notice explicative disponible grâce au lien si vous êtes salarié, stagiaire de la formation professionnelle ou salarié en cessation anticipée d’activité : https://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/billet_conges/Notice_BilletCA_SNCF_Salaries.pdf

Ou en cliquant sur ce lien si vous êtes travailleur à domicile ou artisan, exploitant agricole, demandeur d’emploi, pensionné, préretraité, retraité, allocataire, orphelin ou veuve de guerre : https://medias.sncf.com/sncfcom/pdf/billet_conges/Notice_BilletCA_SNCF_NonSalaries.pdf

Ensuite rendez-vous dans une gare SNCF au moins 24 heures avant votre départ afin de déposer directement le formulaire ainsi que les pièces justificatives.

Si vous voyager avec un proche vivant sous le même toit et voyageant avec vous n’oubliez pas Joindre les pièces prouvant votre parenté avec les autres personnes figurant sur le titre de transport.

La CFTC S’OPPOSE À L’ÉVENTUELLE OUVERTURE DES MAGASINS LE 27 DÉCEMBRE 2020 Communiqué de presse

La CFTC a été informée par des salariés que certains Maires pourraient autoriser l’ouverture des magasins le dimanche 27 décembre 2020.

Ce 14 décembre 2020, la CFTC Moselle alerte le Préfet quant au respect du Droit Local.

Pour rappel, les commerces sont déjà autorisés à ouvrir les 4 dimanches avant Noël. Une ouverture le 27 décembre 2020 ne serait en rien justifiée d’autant plus que cela engendrerait une concurrence injuste envers les petits commerçants. En effet, cela profiterait surtout à la grande distribution qui elle, a déjà pu rester ouverte pendant toutes les périodes de confinement.

Les salariés des grandes surfaces ont travaillé toutes les phases de la COVID 19 y compris lors du 1er confinement quand les masques n’étaient pas encore disponibles et qu’ils pouvaient être en contact direct avec le virus. Ils travaillent également les dimanches avant Noël.

La CFTC estime que ces salariés ont également le droit à un peu de repos. Même si des conditions de volontariat étaient mises en avant, celles-ci seraient difficilement applicables, le salarié se sentant souvent obligé d’accepter de travailler.

Dans un souci d’équité nous avons sollicité le Préfet afin qu’il intervienne auprès des Maires afin qu’ils n’autorisent pas l’ouverture des commerces le dimanche 27 décembre 2020 en Moselle.

COVID-19 : Activité partielle des personnes à risques

Le décret n⁰2020-1098 paru le 30 aout au Journal Officiel concernant l’activité partielle des personnes à risques et s’applique dès aujourd’hui (1er septembre 2020).

Celui-ci ne met pas fin à l’activité partielle pour les personnes à risques mais réduit la liste des personnes pouvant en bénéficier.

Dorénavant, les personnes qui pourront continuer à bénéficier de ce régime sont (sous réserve de présenter un certificat médical du médecin) :

«  les patients répondant à l’un des critères suivants et pour lesquels un médecin estime qu’ils présentent un risque de développer une forme grave d’infection au virus SARS-CoV-2 les plaçant dans l’impossibilité de continuer à travailler :

  1. Être atteint de cancer évolutif sous traitement (hors hormonothérapie) ;
  2. Être atteint d’une immunodépression congénitale ou acquise :
    • médicamenteuse : chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunosuppresseur, biothérapie et/ou corticothérapie à dose immunosuppressive ;
    • infection à VIH non contrôlée ou avec des CD4 < 200/mm3 ;
    • consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souches hématopoïétiques ;
    • à une hémopathie maligne en cours de traitement ;
  3. Être âgé de 65 ans ou plus et avoir un diabète associé à une obésité ou des complications micro ou macrovasculaires »

Par contre, ce décret met fin aux placements en activité partielle des salariés partageant le domicile d’une personne vulnérable.

Pièce(s)-Jointe(s) :

Regard de la Fédération CFTC Santé Sociaux sur l’accord du 13 Juillet 2020 Ségur de la Santé

La Fédération, après ses communications du 10 (lien) et du 14 juillet 2020 (lien)  concernant le Ségur de la Santé, vous livre son regard sur l’accord du 13 juillet 2020.

Suite aux négociations, une dizaine de thématiques ont amené une majorité d’organisations syndicales représentatives à signer ce protocole.

Quant à la Fédération CFTC Santé Sociaux, elle estime que cet accord était en demi-teinte et ne va pas assez loin dans la démarche. Lire la suite … Regard de la Fédération CFTC Santé Sociaux sur l’accord du 13 Juillet 2020 Ségur de la Santé

Contacts CFTC :

Patrick MERCIER, Président
       Tél. : 06.19.99.35.33 · Courriel : pmercier@cftc-santesociaux.fr

Frédéric FISCHBACH, Secrétaire Général
       Tél. : 06.62.06.63.45 · Courriel : ffischbach@cftc-santesociaux.fr

Christian CUMIN, Secrétaire Général Adjoint
       Tél. : 06.89.71.65.83 · Courriel : ccumin@cftc-santesociaux.fr

Aménagement de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a pour finalité l’augmentation du Pouvoir d’achat des salariés et notamment ceux ayant les plus faibles revenus.

Les entreprises qui le souhaitent, peuvent verser cette prime exceptionnelle à tous leurs salariés.

La PEPA est totalement exonérée de charges sociales et d’impôt pour l’employeur comme pour le salarié, dans la limite de 1 000 € ou 2 000 € par bénéficiaire sous réserve de respecter certaines conditions. En revanche, les exonérations ne s’appliqueront pas sur les primes versées aux bénéficiaires dont la rémunération est supérieure à 3 SMIC annuel (base : 12 derniers mois).